Nosopharm joins European Gram-negative Antibacterial Engine (ENABLE) project to combat antibiotic resistanceNosopharm rejoint le projet European Gram-negative Antibacterial Engine (ENABLE) pour lutter contre la résistance aux antibiotiques

The company aims to advance NOSO-95179, a promising antibacterial compound, to clinical stage for the treatment of multidrug-resistant Gram-negative infections

Nosopharm, a biotechnology company specialized in the research and development of new antibacterial molecules, today announces it has been selected to join ENABLE (European Gram-negative Antibacterial Engine), a project working to advance the development of potential antibiotics against multidrug resistant Gram-negative infections.

ENABLE is one of seven projects in the New Drugs For Bad Bugs (ND4BB) consortium, part of the Innovative Medicines Initiative’s (IMI’s) antibiotic resistance program. This €100m ($106m) project aims to identify at least three antibacterial lead molecules with promising antibacterial activity, two antibacterial clinical candidate molecules and to enter at least one compound into preclinical and Phase 1 clinical studies.

Nosopharm will strengthen ENABLE’s R&D portfolio as it brings the most advanced program to date to the project: NOSO-95179, a first-in-class antibiotic for the treatment of multidrug-resistant hospital-acquired infections. Participation in the project will allow Nosopharm to access significant technical expertise and financial support to complete a Phase 1 clinical trial. ENABLE will fund 75% of Nosopharm’s internal R&D costs while the program is active. Nosopharm will also participate in collaborative research with ENABLE’s expert partners across Europe.
The project will strengthen the company’s IP as all NOSO-95179 results will be owned by Nosopharm.

Its selection brings encouraging recognition from global anti-infective experts for NOSO-95179 as a promising antibacterial preclinical candidate for the treatment of life-threatening multidrug-resistant Gram-negative infections. Nosopharm will also benefit from guidance of ENABLE-active members from the European Federation of Pharmaceutical Industries and Associations (EFPIA).

“IMI is delighted that projects such as ENABLE can support SMEs to advance programs through the most challenging phases of development,” said Pierre Meulien, executive director of the Innovative Medicines Initiative (IMI). “This is an example of how public-private partnerships such as IMI can address critical scientific and commercial challenges for the benefit of patients.”
“We welcome Nosopharm’s program into the Innovative Medicines Initiative ENABLE project. We are excited to support SMEs like Nosopharm in this very challenging scientific area,” said Professor Anders Karlén, project coordinator, Uppsala University. “We believe that this collaboration in a public-private partnership context is an excellent way to develop the potential of novel
antibacterial agents.”

“Being selected for ENABLE strengthens Nosopharm’s position among the most innovative companies in the antibacterial R&D community,” said Philippe Villain-Guillot, president of Nosopharm. “This is a major milestone in the development of our NOSO-95179 candidate. We aim to start IND-enabling studies in 2018 and launch our first-in-man clinical trial in 2019. We would like to warmly thank the IMI and the ENABLE team for their trust and support.”

Hospital pathogens with multiple antibiotic resistances are responsible for at least 380,000 infections and 25,000 directly related deaths per year in the European Union(1). The annual treatment and social costs have been estimated at some €1.5 billion ($1.59bn). From a global perspective, antimicrobial resistance could kill up to 10m people every year by 2050 and could cost $100 trillion (€94tn) to the world economy(2). In 2013, 21% of Klebsiella pneumoniae strains in the European Union had combined resistance to cephalosporins, aminoglycosides and fluoroquinolones (+38% compared to 2010) and 18% of Pseudomonas aeruginosa strains were resistant to carbapenems (+4% compared to 2010)3.


(1) European Center for Disease Prevention and Control, ECDC/European Medicines Agency
(2) Review on Antimicrobial Resistance
(3) ECDC/European Antimicrobial Resistance Surveillance Network, EARS-Net


About ENABLE

Launched in early 2014, ENABLE is a project within the ND4BB program working to advance the development of potential antibiotics against multidrug resistant Gram-negative infections. ENABLE has been highlighted as a potential collaborator in the recent US National Action Plan for Combating Antibiotic-Resistant Bacteria report issued by the White House in March 2015.

http://nd4bb-enable.eu/

About ND4BB

IMI’s New Drugs 4 Bad Bugs (ND4BB) program represents an unprecedented partnership between industry, academia and biotech organizations to combat antibiotic resistance in Europe by tackling the scientific, regulatory and business challenges that are hampering the development of new antibiotics. It is made up of seven projects, including ENABLE.

http://www.imi.europa.eu/content/nd4bb

About IMI

The Innovative Medicines Initiative (IMI) is working to improve health by speeding up the development of, and patient access to, innovative medicines, particularly in areas where there is an unmet medical or social need. It does this by facilitating collaboration between the key players involved in healthcare research, including universities, the pharmaceutical and other industries, small and medium-sized enterprises (SMEs), patient organizations and medicines regulators. IMI is a partnership between the European Union (represented by the European Commission) and the European pharmaceutical industry (represented by EFPIA, the European Federation of Pharmaceutical Industries and Associations).

http://www.imi.europa.eu/

About NOSO-95179

NOSO-95179 is the most advanced molecule of Nosopharm’s pipeline. It was discovered consecutively to the lead optimization of NOSO-95, the first molecule of the new class of Odilorhabdin antibiotics. The discovery stems from a bacterium of the Xenorhabdus genus. NOSO-95179 inhibits bacterial translation with a new mode of action. Its target indication is the treatment of carbapenemresistant Enterobacteriaceae (CRE) infections. NOSO-95179 shows clear in vitro antibacterial activity against multidrug-resistant clinical isolates (e.g., NDM-1), along with in vivo efficacy in different murine infection models and good tolerability. No cross-resistance with currently used antibiotics was observed. This underpins its significant potential for treating nosocomial infections that seriously endanger patients’ lives. NOSO-95179 is currently undergoing a program of pharmacological optimization with a view to moving it into the regulatory
preclinical phase.

About Nosopharm

Nosopharm is a biotechnology company specialized in the research and development of new antibacterial molecules. Nosopharm discovered and developed NOSO-95179, a first-in-class antibiotic for the treatment of multidrugresistant hospital-acquired infections. Nosopharm has developed a unique expertise in the medicinal chemistry of Odilorhabdin, the new class of antibiotics to which NOSO-95179 belongs. Nosopharm is also working on the development of second-generation Odilorhabdins with an extended spectrum of antibacterial activity. Founded in 2009, Nosopharm is based in Nîmes, France and has a staff of seven.

The company raised €1.9m ($2m) in private equity and received €1.3m ($1.38m) in grants from DGA, Bpifrance, Region Languedoc-Roussillon and FEDER.

http://www.nosopharm.com/en

 


Media and analyst contact
Andrew Lloyd & Associates
Hillary Rock-Archer / Sandra Régnavaque
hillary@ala.comsandra@ala.com
Tel: +44 1273 675 100
@ALA_Group

La société prévoit d’amener NOSO-95179, un antibactérien prometteur, jusqu’au stade clinique pour le traitement des infections provoquées par des bactéries à gram-négatif multirésistantes

Nosopharm, entreprise dédiée à la recherche et au développement de nouveaux médicaments anti-infectieux, annonce aujourd’hui avoir été sélectionnée pour rejoindre ENABLE (European Gram-negative Antibacterial Engine), un projet visant à améliorer le développement d’antibiotiques potentiels contre les infections provoquées par des bactéries à gram-négatif multirésistantes.

ENABLE est l’un des sept projets du consortium New Drugs For Bad Bugs (ND4BB), qui fait partie du programme de lutte contre la résistance aux antibiotiques de l’IMI (Innovative Medicines Initiative). Ce projet doté d’un budget de 100 millions d’euros vise à identifier au moins trois nouvelles molécules à l’activité antibactérienne prometteuse, deux candidats médicaments au stade clinique et à faire entrer au moins un composé en études précliniques et cliniques de phase 1.

Nosopharm renforce le portefeuille de R&D d’ENABLE en y apportant le programme le plus avancé à ce jour. NOSO-95179 est le premier antibiotique d’une nouvelle classe, destiné au traitement des infections nosocomiales multi-résistantes. En participant à ce projet, Nosopharm aura accès à une expertise technique de haut niveau et à un soutien financier important qui lui permettront de finaliser son essai clinique de phase 1. ENABLE financera 75% des coûts de R&D interne de Nosopharm tant que le programme sera actif. Nosopharm participera également à des activités de recherche collaborative avec les partenaires experts d’ENABLE en Europe. Ce projet renforcera la propriété intellectuelle de Nosopharm car tous les résultats obtenus avec NOSO-95179 resteront la propriété de la société.

La sélection de NOSO-95179 en tant que candidat préclinique antibiotique prometteur pour le traitement des infections causées par des bactéries gram négatif multirésistantes potentiellement mortelles est une marque de distinction de la part d’experts internationaux spécialisés dans les thérapies anti-infectieuses. Nosopharm bénéficiera également des conseils de certains membres actifs d’ENABLE, qui sont également membres de l’EFPIA ( European Federation of Pharmaceutical Industries and Associations/Fédération européenne des industries pharmaceutiques).

« L’IMI se réjouit de voir que des projets tels qu’ENABLE peuvent aider des PMEs à faire avancer leurs programmes pendant les phases de développement les plus importantes », indique Pierre Meulien, directeur général de l’IMI – Innovative Medicines Initiative. « C’est un bel exemple qui prouve que des partenariats privé-public comme l’IMI parviennent à s’attaquer à des défis scientifiques et commerciaux majeurs, pour le bénéfice des patients. »

« Nous sommes heureux d’accueillir le programme de Nosopharm au sein du projet ENABLE de l’Innovative Medicines Initiative. Il est très important de soutenir des PMEs comme Nosopharm dans ce secteur scientifique très complexe », ajoute le Professeur Anders Karlén, coordinateur du projet, Université d’Uppsala. « Nous pensons que cette collaboration dans un cadre privé-public est un excellent moyen de développer le potentiel de nouveaux agents antibactériens. »

« Etre sélectionné pour le projet ENABLE renforce la position de Nosopharm parmi les sociétés les plus innovantes dans la R&D d’agents antibactériens », souligne Philippe Villain-Guillot, président de Nosopharm. « Cela marque une étape importante du développement de notre candidat NOSO-95179. Nous prévoyons d’entamer des études précliniques en 2018 et de lancer une étude clinique chez l’homme en 2019. Nous souhaitons remercier chaleureusement les équipes de l’IMI et d’ENABLE pour leur confiance et leur soutien. »

Chaque année en Europe, les pathogènes hospitaliers multi-résistants aux antibiotiques sont responsables d’au moins 380 000 infections et de 25 000 décès directs(1). Le traitement annuel et les coûts sociaux sont estimés à 1,5 milliard d’euros. Au niveau mondial, la résistance aux antibiotiques pourrait tuer 10 millions de personnes dans le monde chaque année d’ici à 2050, pour un coût total de 94 trillions d’euros(2). En 2013, 21% de souches de Klebsiella pneumoniae en Union Européenne avaient une résistance combinée aux céphalosporines, aux aminoglycosides et aux fluoroquinolones (+38% par rapport à 2010) et 18% des souches de Pseudomonas aeruginosa étaient résistantes aux carbapénèmes (+4% par rapport à 2010) (3).


1 European Center for Disease Prevention and Control, ECDC/European Medicines Agency
2 Review on Antimicrobial Resistance
3 ECDC/European Antimicrobial Resistance Surveillance Network, EARS-Net


A propos d’ENABLE

Lancé début 2014, ENABLE est un projet du programme ND4BB qui vise à développer des antibiotiques potentiels contre les infections causées par des bactéries à gram négatif multi-résistantes. ENABLE est un partenaire potentiel du récent US National Action Plan for Combating Antibiotic Resistant Bacteria (en français : Plan d’Action Américain contre les Bactéries Résistantes aux Antibiotiques) mis en place par la Maison-Blanche en mars 2015.

http://nd4bb-enable.eu/

A propos de ND4BB

New Drugs 4 Bad Bugs (ND4BB) (en français : De nouveaux médicaments pour les mauvais microbes) est un programme de l’IMI. Il s’agit d’un partenariat sans précédent entre l’industrie, la recherche académique et les organisations de biotechnologies dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques en Europe. Il s’attaque aux obstacles scientifiques, juridiques et commerciaux qui entravent le développement de nouveaux antibiotiques. Ce programme est composé de sept projets, dont ENABLE.

http://www.imi.europa.eu/content/nd4bb

A propos de l’IMI

L’Innovative Medicines Initiative (IMI) oeuvre à l’amélioration de la santé en accélérant le développement et l’accès des patients aux médicaments innovants, en particulier dans les domaines où les besoins médicaux ou sociaux ne sont pas satisfaits. L’IMI facilite la collaboration entre les acteurs clés impliqués dans la recherche en santé, et notamment les universités, l’industrie pharmaceutique ainsi que d’autres secteurs industriels, les PMEs, les associations de patients et les instances de réglementation de la médecine. L’IMI est un partenariat entre l’Union Européenne, représentée par la Commission Européenne, et l’industrie pharmaceutique européenne, représentée par l’EFPIA (European Federation of Pharmaceutical Industries and Associations / Fédération Européenne des Industries et Associations Pharmaceutiques). Plus d’informations : http://www.imi.europa.eu

A propos de NOSO-95179

NOSO-95179 est la molécule la plus avancée du portefeuille de Nosopharm. Elle a été découverte consécutivement aux travaux d’optimisation de NOSO-95, la première molécule d’Odilorhabdines, une nouvelle classe d’antibiotiques. Elle a été découverte à partir d’une bactérie du genre Xenorhabdus. NOSO-95179 inhibe la traduction bactérienne avec un nouveau mécanisme d’action. Sa cible principale est le traitement des infections aux Enterobacteriaceae résistantes au carbapénèmes (CRE). NOSO-95179 démontre in vitro une activité antibactérienne contre des isolats cliniques multi-résistants (cf.NDM-1), une efficacité in vivo dans différents modèles d’infection murins ainsi qu’une bonne tolérance. On n’observe aucun résistance croisée avec les antibiotiques utilisés actuellement, ce qui vient étayer son fort potentiel dans le traitement des infections nosocomiales qui mettent en danger la vie des patients. NOSO-95179 est en phase d’optimisation pharmacologique en vue de passer en phase préclinique.

A propos de Nosopharm SAS

Nosopharm est une société de biotechnologies spécialisée dans la recherche et le développement de nouvelles molécules anti-infectieuses. La société a découvert et développé NOSO-95179, un antibiotique de nouvelle génération dans le traitement des infections aux pathogènes hospitaliers multi-résistantes. Nosopharm a développé une expertise unique en chimie médicale de l’Odilorhabdine, la nouvelle classe d’antibiotiques à laquelle appartient NOSO-95179. Nosopharm développe actuellement des Odilorhabdines de deuxième génération au spectre d’activité antibactérienne étendu. Fondée en 2009, Nosopharm est basée à Nîmes (France) et s’appuie sur une équipe de sept personnes. La société a levé 1,9 million d’euros en capital privé et a reçu 1,3 million d’euros de subvention de DGA, Bpifrance, la région Languedoc-Roussillon et FEDER. Plus d’information : http://www.nosopharm.com


Media and analyst contact
Andrew Lloyd & Associates
Hillary Rock-Archer / Sandra Régnavaque
hillary@ala.comsandra@ala.com
Tel: +44 1273 675 100
@ALA_Group

ByPar Nosopharm 07/12/2015 Categories: Les catégories: News

 

Contact UsContactez nous
Close

Phone
+33 (0) 411 716 185

Nosopharm Headquarters
Danica B
21 avenue Georges Pompidou
69486 Lyon cedex 03
France


Nosopharm Labs

Espace Innovation 2
110 allée Charles Babbage
Parc Scientifique G. Besse
30000 Nîmes
France

Tél
+33 (0) 411 716 185

Siège social
Danica B
21 avenue Georges Pompidou
69486 Lyon cedex 03
France

Nosopharm Labs

Espace Innovation 2
110 allée Charles Babbage
Parc Scientifique G. Besse
30000 Nîmes
France