Nosopharm obtains US patent for NOSO-502, a first-in-class novel antibioticNosopharm obtient un brevet aux Etats-Unis pour l’antibiotique first-in-class NOSO-502

Patent secures US market exclusivity for Nosopharm and covers numerous chemical analogs, reinforcing protection of NOSO-502’s chemical space

Lyon, France, April 22, 2020 – Nosopharm, specialized in exploring unconventional sources of antibiotics to discover new drugs to fight antimicrobial resistance, today announces it has been granted a US patent for NOSO-502. NOSO-502 is Nosopharm’s first clinical candidate in a new class of antibiotics called Odilhorhabdins, aimed at eradicating resistant bacteria. This patent secures Nosopharm’s market exclusivity rights in the US, the leading pharmaceutical market. It also covers numerous chemical analogs – the chemical space of NOSO-502 – thereby reinforcing its protection against exploitation by competitors.

 

Besides the US patent (US Patent No. 10,626,144), Nosopharm has been granted a patent in Russia, and a notice of acceptance has recently been issued in Australia. In addition, the company has filed patent applications in Canada, China, Europe (EPO), Japan, Hong Kong, Brazil, South Korea, India, Israel and Mexico. Apart from Canada and South Korea, which start examining patent applications later than other countries, decisions are pending in all these territories and are expected to be announced during the course of this year.

 

“The award of a US patent for our clinical candidate NOSO-502 is a key milestone in Nosopharm’s development,” said Philippe Villain-Guillot, co-founder and chief executive officer at Nosopharm. “The US market is the global leader in pharmaceuticals and we have now secured exclusive marketing rights there. Backed by this IP, there is significantly more incentive for both a potential industrial partner to in-license the NOSO-502 program and further developments to combat resistant bacteria.”

 

The growing resistance of pathogenic bacteria is a threat to the efficacy of antibiotics. In 2015 antibiotic-resistant bacteria were estimated to be responsible for 670,000 infections and 33,110 attributable deaths in the EU and the European Economic Area (EEA). From a global perspective, antimicrobial resistance could kill up to ten million people every year by 2050, which could cost up to €94 trillion ($100tn).

Nosopharm investigates a new class of antibiotics, Odilhorhabdins, that inhibit the bacterial ribosome with a new mechanism of action. It is intended for treating nosocomial infections caused by Enterobacteriaceae, including polymyxin– and carbapenem-resistant Enterobacteriaceae (CRE). In 2017, the WHO published a list of priority pathogens for the development of new antibiotics. Carbapenem-resistant Gram-negative bacteria (Enterobacteriaceae, Pseudomonas aeruginosa, Acinetobacter baumannii) were at the top of that list, with critical priority.

NOSO-502 has proven to be effective in vivo in Enterobacteriaceae infection models and demonstrated antibacterial activity in vitro against multi-drug resistant clinical isolates (KPC, NDM and OXA among others).

About Nosopharm

Nosopharm is an innovative biotechnology company specialized in exploring untapped microbial biodiversity in order to discover new drugs to fight antimicrobial resistance. Nosopharm developed the unique drug discovery platform ExploRhabdus™ based on the therapeutic exploitation of the underexplored antibiotic-producing bacteria Photorhabdusand Xenorhabdus. With exclusive access to the most diverse and broadest collection of strains of Photorhabdus and Xenorhabdus, the drug discovery platform ExploRhabdus provides a higher probability of obtaining drug candidates by avoiding the main pitfalls of natural product drug discovery.

Founded in 2009, Nosopharm is headquartered in Lyon, France, and employs a highly-skilled team of eight. To date, the company has raised a total of €4.3M ($4.66M) in private equity and €7.8M ($8.45M) in non-dilutive funding from IMI, Bpifrance, the French Ministry of Defense, Region Languedoc-Roussillon and FEDER.

www.nosopharm.com

Le brevet garantit à Nosopharm l’exclusivité du marché aux États-Unis et couvre de nombreux analogues chimiques, renforçant la protection de l’espace chimique de NOSO-502

Lyon, France, le 22 avril 2020 – Nosopharm, entreprise innovante dédiée à la recherche et au développement de nouveaux médicaments anti-infectieux, annonce aujourd’hui l’obtention d’un brevet aux Etats-Unis pour le NOSO-502. Il s’agit du premier candidat clinique de Nosopharm dans une nouvelle classe d’antibiotiques, les Odilhorhabdines, qui cible les bactéries résistantes. Le brevet assure à Nosopharm des droits exclusifs sur le marché américain, le principal marché pharmaceutique. Il couvre également de nombreux analogues chimiques – l’espace chimique du NOSO-502 – renforçant ainsi sa protection face à ses concurrents.

Outre le brevet américain (n° 10,626,144), Nosopharm a obtenu un brevet en Russie, et un avis d’acceptation a récemment été délivré en Australie. En outre, la société a déposé des demandes de brevet au Canada, en Chine, en Europe (OEB), au Japon, à Hong Kong, au Brésil, en Corée du Sud, en Inde, en Israël et au Mexique. À l’exception du Canada et de la Corée du Sud, qui commenceront à examiner les demandes de brevets plus tard que les autres pays, des décisions sont en cours dans tous ces territoires et devraient être annoncées dans le courant de l’année.

« L’obtention d’un brevet aux Etats-Unis pour notre candidat clinique NOSO-502 est une étape majeure dans le développement de Nosopharm », déclare Philippe Villain-Guillot, co-fondateur et président du Directoire de Nosopharm. « Le marché américain est le numéro un mondial pour les produits pharmaceutiques et nous y avons désormais des droits de commercialisation exclusifs. Cette propriété intellectuelle nous permet aussi d’attirer plus de partenaires industriels potentiellement intéressés par une licence pour le programme NOSO-502 et pour les développements futurs contre les bactéries résistantes. »

La résistance croissante aux bactéries pathogènes est une menace pour l’efficacité des antibiotiques. On estime que les bactéries résistantes aux antibiotiques ont été responsables de 670 000 infections et de 33 110 décès dans l’Union Européenne et l’Espace économique européen (EEE) en 2015. D’un point de vue mondial, la résistance aux antibiotiques pourrait coûter la vie à près de dix millions de personnes chaque année d’ici 2050, ce qui pourrait représenter jusqu’à 94 000 milliards d’euros (100 000 milliards de dollars) de dépenses pour les systèmes de santé.

Nosopharm développe une nouvelle classe d’antibiotiques, les Odilhorhabdines, qui inhibent le ribosome bactérien avec un nouveau mécanisme d’action. Elle est destinée à traiter les infections nosocomiales causées par les entérobactéries, y compris les entérobactéries résistantes aux polymyxines et aux carbapénèmes (CRE). En 2017, l’OMS a publié une liste de pathogènes prioritaires pour le développement de nouveaux antibiotiques. Les bactéries Gram-négatives résistantes au carbapénèmes (Enterobacteriaceae, Pseudomonas aeruginosa, Acinetobacter baumannii) étaient en tête de cette liste, avec une priorité critique.

La molécule NOSO-502 s’est révélée efficace in vivo dans des modèles d’infection à Enterobacteriaceae et a démontré une activité antibactérienne in vitro contre des isolats cliniques multirésistants aux médicaments (KPC, NDM et OXA entre autres).

A propos de Nosopharm
Nosopharm est une société de biotechnologie innovante spécialisée dans l’exploration de la biodiversité microbienne inexploitée afin de découvrir de nouveaux médicaments contre la résistance aux antibiotiques. Nosopharm a développé ExploRhabdus™, une plateforme unique de découverte de médicaments basée sur l’exploitation thérapeutique des bactéries productrices d’antibiotiques sous-explorées Photorhabdus et Xenorhabdus. Avec un accès exclusif à la collection la plus diversifiée et la plus large de souches de Photorhabdus et Xenorhabdus, la plateforme de découverte de médicaments ExploRhabdus™ offre une probabilité plus élevée d’obtenir des candidats-médicaments en évitant les principaux pièges de la découverte de médicaments issus de produits naturels.
Fondée en 2009, Nosopharm est basée à Lyon (France) et s’appuie sur une équipe de huit personnes. A ce jour, la société a levé 4,3 M€ en capital privé et a reçu 7,8 M€ d’aides publiques de Bpifrance, l’IMI, la DGA, la région Languedoc-Roussillon et FEDER.
www.nosopharm.com

ByPar Agnes Stephens 22/04/2020 Categories: Les catégories: News

 

Contact UsContactez nous
Close

Phone
+33 (0) 411 716 185

Nosopharm Headquarters
Danica B
21 avenue Georges Pompidou
69486 Lyon cedex 03
France


Nosopharm Labs

Espace Innovation 2
110 allée Charles Babbage
Parc Scientifique G. Besse
30000 Nîmes
France

Tél
+33 (0) 411 716 185

Siège social
Danica B
21 avenue Georges Pompidou
69486 Lyon cedex 03
France

Nosopharm Labs

Espace Innovation 2
110 allée Charles Babbage
Parc Scientifique G. Besse
30000 Nîmes
France